Facture électronique
La facture électronique – Décryptage
6 février 2024
Facture électronique
La facture électronique – Décryptage
6 février 2024

La Directive CSRD pour les PME – ETI françaises : se préparer à cette nouvelle ère de la durabilité

Directive CSRD pour les PME et ETI

Ça y est ! La directive CSRD est obligatoire depuis le 1er janvier 2024 ! Etape cruciale pour les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) et les PMEs cotées françaises, c’est une opportunité exceptionnelle de repenser votre la durabilité  de votre entreprise. Dans cet article, nous explorons les questions clés que votre entreprise doit se poser pour se préparer efficacement à cette révolution ! 

Qu’est-ce que la CSRD ?

La CSRD, ou “Corporate Sustainability Reporting Directive” en anglais, se traduit en français par “Directive sur la publication d’informations en matière de durabilité des entreprises”.

Il s’agit d’une directive de l’Union européenne visant à renforcer et à harmoniser les obligations des entreprises en matière de publication d’informations non financières et de durabilité. La CSRD est une révision de la NFRD (Non-Financial Reporting Directive) de 2014, qui avait donné naissance en France à la Déclaration de Performance Extra-Financière (DPEF) en 2017. Elle impose des obligations plus strictes aux grandes entreprises mais aussi aux petites et moyennes entreprises cotées en ce qui concerne la divulgation d’informations sur leurs impacts sociaux, environnementaux, et en matière de droits de l’homme.  

En application progressive à partir des exercices ouverts au 1er janvier 2024, la CSRD représente une étape importante vers la promotion de la durabilité et de la responsabilité des entreprises au sein de l’Union européenne. 

Suis-je concerné par la CSRD ?

De nombreuses ETI ignorent que la CSRD leur est applicable. Il est essentiel de vérifier votre éligibilité (analyse du champ d’application à découvrir dans notre prochain article) et de comprendre les implications pour votre organisation. La transparence et la responsabilité sont au cœur de cette directive, impactant celles qui dépassent certaines limites financières. 

Que devront indiquer les entreprises dans leur reporting de durabilité ?

La directive CSRD introduit les normes de reporting ESRS (European Sustainability Reporting Standards), plus détaillées, encourageant les entreprises à divulguer des informations spécifiques sur des sujets tels que les émissions de gaz à effet de serre, la diversité, l’égalité des genres, et d’autres enjeux liés à la durabilité. Ces normes visent à accroître la transparence et à garantir une meilleure comparabilité des informations entre les entreprises, contribuant ainsi à une gestion plus responsable et durable des activités commerciales. Elles reposent sur les 3 piliers classiques de la RSE : la gouvernance, le volet social et le volet environnemental. 

Comment se préparer ?

Beaucoup d’ETI n’ont pas encore développé une maturité suffisante en matière de RSE. Nous soulignons l’importance d’anticiper la planification du projet, d’impliquer la gouvernance, et de former les parties prenantes clés. Nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous accompagner.  

Quelle est la finalité ?

Au-delà de l’obligation réglementaire et de la simple conformité, la CSRD est enfin l’occasion de redéfinir et de renforcer le modèle d’affaires de votre entreprise. C’est une chance de vous distinguer, d’innover et de démontrer votre engagement envers la durabilité !Suivez-nous et restez à l’écoute !  Une série d’articles suivront sur la CSRD permettant de vous convaincre qu’elle est désormais une opportunité pour vous !  

Trouvez votre cabinet partout en France et dans le monde

Send this to a friend